A la UneActualitéJusticeSociété

Guerre d’héritage : Ama Tutu Muna porte plainte contre ses frères

L'ancienne ministre de la Culture a assigné ses deux frères en justice ; Akere et Bernard Muna. Le premier est candidat à la présidentielle d'octobre. Elle leur reproche la gestion de l'héritage de leur père Salomon Tandeng Muna.

En février, Ama Tutu Muna, ex-ministre des Arts et de la Culture, par ailleurs proche de Laurent Esso, le garde des Sceaux, a assigné en justice ses deux frères : Akere Muna, candidat à la présidentielle d’octobre, et Bernard Muna. Leur reprochant la gestion de l’héritage de leur père, Salomon Tandeng Muna, elle réclame un partage des biens et sa nomination en tant que coadministratrice de cette succession, aux côtés d’Akere.

Daniel Muna désigné administrateur

Salomon Tandeng Muna et Elizabeth Fri Muna avec sept de leurs huit enfants. | Photo : © Collection particulière

Ce dernier n’y est pas opposé. « Elle est dans son droit. Ce partage n’a jamais été fait en raison d’un contentieux fiscal, en cours de règlement, explique l’ancien bâtonnier à Jeune Afrique. Mais la famille aurait préféré qu’il bénéficie aux petits-enfants. »

À la mort de leur père, en 2002, les enfants Muna avaient désigné leur aîné, Daniel, comme administrateur unique de la succession. Selon eux, tous les héritiers étaient réunis pour signer le jugement d’hérédité, ce que conteste aujourd’hui Ama Tutu Muna.

La nomination de Daniel a ensuite été entérinée, en août 2002, par un tribunal de Douala et notifiée à chacun, sans être contestée. En 2009, à la suite du décès de Daniel, Akere Muna a été désigné administrateur unique. Sa sœur n’avait, dit-il, jamais protesté jusqu’à ce mois de février, date à laquelle il a été informé de sa démarche.

Par JEUNE AFRIQUE

Commentaires de Facebook
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!