A la UneActualitéEducationSociété

Élections : L’ Esstic sensibilise les Médias

L’ Esstic, qui est une école de formation en communication invite à la promotion des discours sur la paix et l’unité.

« Quels discours médiatiques en période électorale au Cameroun ? ». La question a été posée par les chercheurs du Yaoundé médiation and information studies (Ymis), le laboratoire de recherche de l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic). C’était à l’occasion d’une conférence scientifique organisée hier mercredi 11 avril 2018 à l’amphithéâtre Herve Bourges de l’ Esstic. Une thématique qui intervient dans un contexte politique marqué par l’organisation d’une année électorale sous fond de tensions au Cameroun (Boko Haram, crise anglophone).

En présence des journalistes et chercheurs de l’ Esstic, la thématique proposée a été critiquée. D’aucuns ont estimé qu’elle reflétait beaucoup d’ambiguïté dans un contexte où au Cameroun, la période électorale est indéterminée, on ne sait à quel moment parlé de période électorale. La preuve jusqu’ici, aucune information n’est filtrée sur la date des prochaines élections législatives, municipales ou même présidentielles.

Discours médiatique

Pr Laurent Charles Boyomo Assala, directeur de l’ Esstic. | Photo d’archives

Toutefois, face aux différentes crises qui mettent le Cameroun en difficulté, les chercheurs recommandent un discours médiatique basé sur l’unité nationale. « Le discours médiatique que l’on préconise pour l’année électorale au Cameroun, c’est un discours d’unité et de paix. Car, en ce moment, il y a de nombreuses crises qui menacent le Cameroun et elles interpellent les médias. Ils ne devraient pas tenir des discours de haine ou de divisions mais plutôt des discours d’unités et du vivre-ensemble », a déclaré le Pr Thomas Essono, invité d’honneur à cette conférence scientifique. Pour lui, les médias doivent mettre un accent sur les genres rédactionnels utilisés en période électorale. Organisée par le Ymis, la conférence avait pour but de relancer les activités de ce laboratoire de recherche crée il y a 10 ans par le Pr Laurent Charles Boyomo Assala, directeur de l’ Esstic. Une association crée pour suppléer au manque de structures formelles d’encadrement des recherches et des publications à l’ Esstic.

Désormais, le laboratoire a une plateforme en ligne où l’on retrouve les débats et les discussions au sein du Ymis. « La principale innovation est la mise en place d’une plateforme numérique. Désormais, les débats et les discussions au sein du Ymis seront publiés sur la toile. Les publications de la revue « fréquence sud » feront l’objet d’une publication numérique. Il s’agit d’une plateforme où vous retrouverez tout un répertoire des enseignants et chercheurs de l’Esstic assortis aux centres d’intérêts de leurs publications, de leurs disciplines et spécialités », a expliqué Dr Jean pierre Ngonzo, secrétaire permanent du Ymis. Par ailleurs, le laboratoire envisage aussi des ateliers de discussion toutes les deux semaines à l’ Esstic.

Par Vicky Tetga

Journaliste au Quotidien Le Jour
Commentaires de Facebook
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!