A la UneActualitéReligionSociété

Islam : Le Hadj 2018 coûtera plus cher

Les pèlerins du Hadj devront doubler d’efforts pour le prochain pèlerinage à la Mecque. Pour cause, en Arabie Saoudite, lieu du pèlerinage, les taxes ont augmenté de 10%.

L’échange aura duré deux heures entre le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji et les organisateurs de la 31e session de la commission nationale du hadj. Il fallait tomber d’accord sur l’organisation du Hadj 2018.

Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration territoriale | Photo : © Jean-Pierre Kepseu/Illustration

Pour cette 31e session, les pèlerins devront doubler d’efforts pour se rendre en Arabie Saoudite étant donné que les taxes ont augmenté de 10%.  Le séjour est également réduit à 30 jours maximum. Le chef de la délégation du Hadj 2018 Abdoulkarimou s’est exprimé : « l’organisation du hadj est en perpétuelle mutations en Arabie Saoudite. Cette année, le Hadj sera plus jeune et il y a des services complets comme celui de l’eau, de l’électricité et du carburant qui ont augmenté. Le pays a incité une Tva de plus de 5 voire 10% sur tous les services saoudiens.  Ce qui fait que cela va renchérir le coût du Hadj ».

Pour l’heure, l’élément le plus important reste la publication des prix du hadj global. « Jusqu’ici, les prix ne sont pas publiés car, nous n’avons pas encore les prix du transport aérien. Il faut le choisir et ce transporteur doit nous proposer ses prix. C’est une articulation qui entre dans la composition du prix du hadj. Il y avait la présence de Camair-Co dans la salle. Le ministre leur a demandé de faire leurs offres ce mardi 17 avril 2018 pour que les prix des billets d’avions soient fixés. Ainsi, de manière subséquente, on pourra publier le prix du hadj 2018 d’ici vendredi 20 avril », a ajouté AbdoulKarimou.

En rappel, le Hadj est le pèlerinage effectué par les musulmans aux lieux saints de la ville de La Mecque, en Arabie Saoudite. Ce grand pèlerinage est considéré comme l’un des cinq piliers de l’Islam et le Coran le rend obligatoire pour toute personne responsable qui en a la capacité financière et physique. Il n’est cependant pas nécessaire d’accomplir ce devoir plusieurs fois.

Par Vicky Tetga

Journaliste au Quotidien Le Jour
Commentaires de Facebook
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!