A la UneActualitéSantéSociété

Mission humanitaire : Bello Bouba Maïgari dit « Merci » à Mercy Ships!

Message porté par le ministre d’Etat Bello Bouba Maïgari lors de sa visite hier à Douala.

Merci ! Le mot est revenu plusieurs fois hier dans le discours de Bello Bouba Maïgari. Le ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs (Mintoul), représentant du Premier ministre, était à la tête d’une importante délégation gouvernementale ce 19 avril 2018 à Douala pour une visite d’évaluation de la mission humanitaire Mercy Ships. Et huit mois après cette opération de grande envergure débutée en août 2017, « le bilan est plus que satisfaisant », de l’avis de Bello Bouba Maïgari.

Bello Bouba Maïgari, ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs (Mintoul) | Photo d’archives

Ainsi, plus de 2 500 patients venus de tous les coins du Cameroun ont bénéficié d’opérations de chirurgie plastique et reconstructive, ophtalmique, orthopédique, maxillofaciale, en santé des femmes, etc. Autant d’interventions dont la délégation gouvernementale a pu voir les résultats lors de la tournée débutée à bord du bateau-hôpital Africa Mercy et poursuivie sur les sites annexes de la mission. 2e étape donc, les centres d’ophtalmologie et d’odontostomatologie à l’hôpital Laquintinie. Ensuite, le Hope Center de l’hôpital de district de Nylon, où Mercy Ships a procédé à la rétrocession de la « Clinique du pied bot » au gouvernement camerounais, représenté par le Mintoul. La descente s’est achevée à l’hôpital gynéco-obstétrique de Douala, où sont notamment logées les femmes opérées de fistules obstétricales. A deux mois de la fin de la mission humanitaire, le bilan n’est pas seulement celui de la prise en charge des malades. Il y a également celui de la partie renforcement des capacités, « tout aussi importante », a précisé le représentant du PM.

Rejet de la communauté médicale locale

Un volet dont ont bénéficié des dizaines de médecins camerounais, parmi lesquels Cédric Kuifo, chirurgien ORL à l’hôpital général de Douala. Sincère, il a avoué que la première réaction à l’annonce de la mission de Mercy Ships était un sentiment de rejet de la communauté médicale locale, qui avait l’impression que ses compétences n’étaient pas considérées. La position a changé depuis. « J’ai eu une transformation », conclut le médecin, qui remercie particulièrement le Dr Gary Parker, chirurgien maxillo-facial américain de la mission, qui « a le coeur à former ». Le Dr Gary Parker de son côté a salué les compétences pointues des médecins locaux, et montré des exemples d’opérations lourdes qu’ils ont réalisées. Il a aussi et surtout plaidé auprès des autorités gouvernementales pour que le personnel sanitaire camerounais soit mieux équipé, parce qu’ils ont les capacités de réaliser sur place les mêmes interventions que celles de la mission humanitaire.

Par Rita DIBA

CAMEROON TRIBUNE
Commentaires de Facebook
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!