CultureMédiasMusiqueVidéos

Passi : « Il faut rendre à l’Afrique ses mélodies de noblesse »

Après vingt ans d’absence, le collectif de rappeurs Secteur Ä remonte sur scène. Passi, Stomy Bugsy, Doc Gynéco et Pit Baccardi ont marqué toute une génération à la fin des années 1990.

Fondé en 1995, le Secteur Ä a vendu au moins 6 millions d’albums et s’est imposé comme un collectif incontournable du rap français. En tournée dans toute la France et à Paris le 22 mai, ils réinterprètent les titres qui les ont rendus célèbres, comme « Les Flammes du mal », « Une affaire de famille » ou « Le Bilan ». Pour Le Monde Afrique, Passi et Pit Baccardi reviennent sur leur carrière, l’évolution du rap et la situation dans les quartiers populaires.

Propos recueillis par Coumba Kane et Emile Costard

LE MONDE
Commentaires de Facebook
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!