A la UneActualitéAnalyseOpinions

Sismondi Barlev Bidjocka : Démontage d’un grossier montage

Il serait mieux pour votre compréhension de lire en regardant les images tirées de la vidéo !

J’ai passé toute la matinée à regarder cette vidéo blessante et horrible attribuée aux éléments de l’armée Camerounaise. Mais plusieurs choses ont attirés mon attention, et j’avais l’impression d’avoir déjà vu ces images ! C’est vers 11h que le souvenir me reviens, dans un journal de France 2 présentée par David Pujadas en 2016, qui consacrait une page spécial à Boko Haram, ils nous avaient montré des « images INTERNES TOURNEES par Boko Haram et dont ils se sont procurées »

J’ai donc commencé par observer attentivement les images seconde après seconde, et voici mes observations qui, au demeurant peuvent être faites par chacun de vous !

dans un journal de France 2 présentée par David Pujadas en 2016, qui consacrait une page spécial à Boko Haram, ils nous avaient montré des « images INTERNES TOURNEES par Boko Haram… Sismondi Barlev Bidjocka

1- La vidéo qui circule est filmé sur un écran d’ordinateur MAC BOOK AIR, et celui qui filme l’écran évite soigneusement le côté droit de l’écran qui porte le logo signalant l’origine, c’est pourquoi à gauche il y a débordement chaque fois qu’il bouge !

2- Parmi les hommes en armes qui conduisent les femmes et les enfants vers le lieu d’exécution, il y a un combattant en tricot bleu portant une arme

3- Une capture du bas de l’écran d’ordinateur MAC BOOK AIR du manipulateur affiche les applications ouvertes, et on peut voir une application gratuite de modification d’image ouverte avec plusieurs sessions.

4- La Cagoule, c’est une image qui est resté gravé dans ma tête le jour de la diffusion dans le journal de France2, et c’est l’une des techniques connues de Boko Haram


>> Lire aussi – Exécutions sommaire de femmes et d’enfants : Quand une vidéo suscite l’indignation sur les réseaux sociaux


5- Les Voix ! Un fort accent musulman et d’autres inconnus (non identifiés par moi)

6- A l’arrière-plan du soldat qui tient la victime en rouge, vous pouvez observer des combattant Boko Haram, avec pour certains, les turbans sur la tête ! L’un de ceux qui porte la tenue militaire est aussi enturbanné.

7- Et là où vous avez confirmation complète de ce qu’il ne s’agit pas de soldats camerounais, c’est les chaussures ! Le monsieur en tenu militaire au premier plan est chaussé de BABOUCHES (voir images). Tous nos soldats ont des RANGERS.

Les exécutions sont réelles, mais il ne s’agit aucunement de soldats camerounais. Sismondi Barlev Bidjocka

Mes chers compatriotes, ce que vous regardez depuis trois jours est une vidéo de Boko Haram, filmé sur un ordinateur MAC BOOK AIR (grande probabilité que l’auteur manipulateur soit aux USA) capturé par un téléphone portable. Les exécutions sont réelles, mais il ne s’agit aucunement de soldats camerounais.

ET PUIS, En temps de guerre la plus grande victime est définitivement la vérité, moi je demande juste quel intérêt l’armée aurait elle a filmé cet acte abject qui pourrait ainsi leur causer encore plus de torts

Par SISMONDI BARLEV BIDJOCKA

Journaliste
Commentaires de Facebook
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!