ActualitéAfriqueAnalyseOpinionsPolitique

Longévité politique : les plus vieux chefs d’État africains

Le président camerounais Paul Biya, 85 ans, qui a annoncé sa candidature à un septième mandat consécutif, est, après 35 ans au pouvoir, l'un des plus anciens chefs d'Etat africains. Seul son homologue équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, le devance, de trois ans.

Au pouvoir depuis plus de 30 ans

En Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema, 76 ans, est à la tête du pays depuis le coup d’Etat du 3 août 1979, soit près de 39 ans. Doyen des chefs d’Etat africains en exercice, il a été réélu en 2016 pour un cinquième mandat de sept ans.

Au Cameroun, Paul Biya est au pouvoir depuis le 6 novembre 1982.


>> Lire aussi – Présidentielle 2018 : Paul Biya annonce officiellement sa candidature


Au Congo, Denis Sassou Nguesso cumule 34 ans au pouvoir. Il a été président de 1979 à 1992, avant de revenir à la tête du pays en 1997 après la guerre civile. Il a été réélu en mars 2016, une nouvelle loi lui permettant de briguer un autre mandat.

En Ouganda, Yoweri Museveni dirige le pays depuis plus de 32 ans (janvier 1986) et a été réélu en février 2016 pour un cinquième mandat de cinq ans.

En eSwatini (ex-Swaziland), le roi Mswati III dirige la dernière monarchie absolue du continent africain depuis 32 ans (avril 1986).

Depuis plus de 25 ans

Au Soudan, Omar el-Béchir, porté au pouvoir par un coup d’Etat sanglant en 1989, est à la tête du pays depuis 29 ans (juin 1989).

Au Tchad, Idriss Deby Itno est aux commandes depuis plus de 27 ans (décembre 1990). Il a été réélu en avril 2016 pour un cinquième mandat.

Issaias Afeworki dirige d’une main de fer l’Erythrée depuis l’indépendance du pays en mai 1993.

Précédents records

Le record de longévité politique sur le continent africain reste celui de l’empereur Haïlé Sélassié d’Ethiopie, destitué en 1974 après 44 ans de règne.

Le Libyen Mouammar Kadhafi, qui a gouverné d’une main de fer pendant presque 42 ans, a été tué le 20 octobre 2011 après un mouvement de contestation qui s’est transformé en conflit armé.

Le Gabonais Omar Bongo Ondimba est décédé en juin 2009, après plus de 41 ans au pouvoir.

José Eduardo dos Santos a quitté le pouvoir le 26 septembre 2017 après avoir dirigé l’Angola pendant 38 ans.

« Père de l’indépendance » du Zimbabwe, Robert Mugabe a été contraint à la démission en novembre 2017 après 37 ans à la tête du pays.

Par VOA Afrique

Avec AFP
Commentaires de Facebook
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!