A la UneActualitéJusticeSociété

Diffamation : Peter Essoka condamné à 6 mois de prison avec sursis

Le président du Conseil national de la communication (CNC) du Cameroun, Peter Essoka, a été condamné mardi à 6 mois de prison avec sursis pour « diffamation par voie de média » par le tribunal de première instance de Ngoumou, localité située à une vingtaine de kilomètres de la capitale, Yaoundé, a appris APA de source judiciaire.

Essoka doit en outre verser 15 millions FCFA de dommages et intérêts au plaignant, le groupe de presse L’Anecdote, et une amende de 2 millions FCFA au ministère public.

Absent à la barre depuis le début des audiences, Peter Essoka était poursuivi pour avoir, sur les ondes d’une radio internationale, et évoquant la crise anglophone, assimilé la chaîne privée de télévision Vision 4 à la radio des « Mille collines », de sinistre renommée et qui fut un des vecteurs de la haine tribale et du génocide de 1994, au Rwanda.

Radio des « Mille collines »

Le propriétaire de ladite chaîne, Jean-Pierre Amougou Belinga, s’était quant à lui défendu de toute stigmatisation visant la communauté anglophone.


>> Lire aussi – Crise anglophone : le CNC en appelle à la responsabilité des médias


Ce même promoteur de médias a également attrait, pour « abus de fonction », le patron du CNC devant le tribunal de Yaoundé-centre administratif, ce qui augure d’un autre procès dont la sentence reste attendue.

Par Félix Cyriaque Ebolé Bola

APA
Commentaires de Facebook
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!