ActualitéÉconomie

Congestion du port de Douala : Un nouveau dispositif pour éviter l’encombrement

Les procédures et les dispositifs d’enlèvement des conteneurs ont été allégés au port de Douala à travers les nouveaux mécanismes d’importation et d’exportation mis sur pied par la Douala international terminal (DIT) pour éviter la congestion de la place portuaire a constaté APA jeudi.

La DIT, une entité du Groupe Bolloré qui s’occupe de la gestion du terminal à conteneurs au port de Douala depuis 2005, a rencontré les importateurs pour les informer des nouveaux mécanismes de la réduction des coûts logistiques d’enlèvement des importations conteneurisées par une gestion optimale de leur logistique d’évacuation des conteneurs.

« Grâce au service rapide mis en place en mi-août 2018, le taux de livraison a connu une augmentation importante passant de 2422 EVP (Equivalent vingt pieds) à la semaine 34 à 3823 EVP à la semaine 35, soit un taux de progression de 57,84% » s’est félicité la direction commerciale de DIT.

Renforcement de la logistique

Dans un contexte visant le renforcement de la compétitivité de l’économie camerounaise, « cet accroissement du volume quotidien des livraisons par un lissage des enlèvements a non seulement amélioré la satisfaction des clients, mais constitue également une contribution plus significative à la croissance de l’économie nationale en restaurant la fluidité au terminal à conteneurs », a relevé la DIT.


>> Lire aussi : Port de Douala : Le groupe Bolloré et les chargeurs s’engagent à réduire les coûts


Au cours de ces trois dernières années, l’entreprise a investi plus de 5 milliards de francs CFA pour le renforcement de la logistique, l’achat des grues de quai pour le déchargement et le chargement des navires, des portiques de parc pour l’accroissement de la capacité de réception du terminal permettant notamment la gestion des opérations simultanées de deux navires porte-conteneurs.


>> Lire aussi : Port de Douala : 04 mastodontes mondiaux des opérations portuaires short-listés pour la concession du terminal à conteneurs


Pour mieux implanter ces nouveaux dispositifs, plusieurs administrations ont été impliquées dans le projet, en l’occurrence le Port autonome de Douala (PAD), le Conseil national des chargeurs du Cameroun (CNCC), du Groupement inter patronal du Cameroun (GICAM) et la Chambre de commerce, industrie, des mines et de l’artisanat (CCIMA).

Par Mbog Achille

APA
Commentaires de Facebook
Source
APA
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!