A la UneAudioMédias

Maître Yondo Black : « 35 ans c’est trop pour un homme de 85 ans »

L’opposant camerounais, Me Yondo Black, appelle les Camerounais à mettre fin au pouvoir du président Paul Biya qui brigue le 7 octobre, pour une septième fois, la magistrature suprême.

Ancien bâtonnier de l’ordre des avocats du Cameroun, Maître Yondo Black et huit de ses compagnons ont été condamnés à trois ans de prison ferme en 1990 pour avoir tenu une réunion ayant pour but la création d’un parti politique.

Libéré dix mois plus tard, Yondo Black a alors créé la Coordination des associations et des partis politiques d’opposition qui, en 1991, a lancé un mot d’ordre de ville morte qui a paralysé tout le Cameroun.


>> Ecouter aussi : Achille Mbembe : « La crise anglophone aurait pu être évitée »


L’ancien bâtonnier revient aujourd’hui sur la scène politique dans une lettre ouverte à Paul Biya et au peuple camerounais, dans laquelle il demande au chef de l’Etat de retirer sa candidature pour la présidentielle du 7 octobre.

Par Henri Fotso

DW
Commentaires de Facebook
Source
DW
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!