A la UneActualitéFaits divers
A la Une

Meurtre de l’artiste Avenir Ava : les bourreaux déférés

Les trois présumés assassins du musicien seront présentés au commissaire du Gouvernement après leur garde à vue à la Drpj.

La mine sereine, les pas alourdis par des chaînes, les trois présumés assassins de l’artiste d’Avenir Ava franchissent la porte des locaux de la Délégation régionale de la sureté nationale du Centre. Atezoa Ambroise alias Mvondo Richard, 34 ans, chef de gang est le premier à se présenter devant la presse et une foule de curieux postés aux alentours de la Drpj. Il est suivi de ses complices Amadou Njikam alias Amas, 34 ans et de Loic Lobe alias Dollar, 29 ans. Les trois hommes tous repris de justice s’alignent autour de leur butin, face à l’objectif des caméras, appareils photos, téléphones portables.

Les présumés assassins assassin de l’artiste Avenir Ava.

« Vous êtes des stars », lance une voix. Place ensuite aux déclarations, seul le chef de gang, Atezoa Ambroise a été autorisé à répondre aux questions des journalistes. « C’est un vol à mains armées qui a mal tourné. Je suis arrivé lorsqu’il garait son véhicule et je lui ai demandé de remettre l’argent, il a refusé. On fait le tour de la voiture, il refusait toujours. Pour l’effrayer, j’ai tiré puis, il m’a parlé en patois, les gens ont commencé à ouvrir leurs portes. L’info claire et nette. En voulant m’échapper puisqu’il avait toujours ses mains derrière, et je ne savais pas ce qu’il avait, j’ai essayé de mettre mon revolver derrière la balle a échappé, elle l’a touché, je n’ai pas appris à manier les armes.


>> Lire aussi – Meurtre d’Avenir Ava : trois présumés assassins aux arrêts


Ça s’est passé à Maison rose Nkoabang. Personne ne nous a envoyé. J’ai tiré oui mais, je n’ai pas tiré intentionnellement. Il n’était pas ciblé, je ne le connaissais pas avant. Ce qui nous a attiré vers lui, c’est notre mode opératoire qui est le vol des voitures. On sillonne dans la nuit, lorsque quelqu’un gare, on le pourchasse », relate-t-il.

Lors de leur arrestation, le gang était en possession de deux (2) pistolets automatiques de marque Canik 55(fabrication turque) et Shadow (fabrication tchécoslovaque), cinq (5) chargeurs contenant 40 munitions de 09 mm et trois (3) rouleaux de cannabis. Selon la Drpj, les investigations ont permis de relier le gang à d’autres forfaits. Entre le 20 octobre et 21 novembre 2018, les trois malfrats ont braqué et cambriolé les domiciles de 6 personnalités dans la ville de Yaoundé en emportant de l’argent, des bijoux, des appareils électroniques.


>> Lire aussi – Avenir Ava, un rêve brisé


D’après la procédure, les présumés assassins seront présentés au commissaire du Gouvernement pour inculpation. L’artiste Avenir Ava décédé le 18 novembre. Il a reçu deux balles dans la nuit du 14 au 15 novembre dernier à son domicile à Nkoabang. C’est dans cette banlieue de la ville de Yaoundé que l’auteur du titre à succès « Abié » sera inhumé le 15 décembre prochain.

Par Cécile Ambatinda

Le Jour
Commentaires de Facebook
Source
LE JOUR
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!