A la UneFootball
A la Une

CAN 2021 et 2023 : Imbroglio autour des futurs pays organisateurs

Les propos d'Ahmad Ahmad sur un possible décalage des CAN sèment la confusion au sein de la CAF.

La Fédération ivoirienne de football a dénoncé hier les déclarations du président de la Confédération africaine (CAF), Ahmad Ahmad.

Ce dernier avait annoncé lundi que l’organisation des CAN pourrait être « décalée ».

En 2014, la CAF, alors présidée par le Camerounais Issa Hayatou, avait attribué les trois CAN qui viennent de cette manière : 2019 au Cameroun, 2021 à la Côte d’Ivoire et 2023 à la Guinée.


>> Lire aussi – La CAN 2021 au Cameroun et 2023 en Côte d’Ivoire selon Ahmad


Or, la CAF a décidé le 30 novembre à Accra de retirer au Cameroun l’organisation de la CAN 2019, en raison des retards dans l’avancement des travaux.

Lors d’un passage sur la chaine de télévision Afrique Media TV, Ahmad Ahmad a déclaré : « En 2021, le Cameroun sera prêt : alors on organise la CAN au Cameroun. Et en 2023 on organise en Côte d’Ivoire. C’était la décision prise par le comité exécutif ».


>> Lire aussi – Le Maroc favori pour remplacer le Cameroun au pied levé après le retrait de la CAN 2019


Cette décision n’apparait pourtant pas dans le compte rendu du comité exécutif du 30 novembre. La fédération ivoirienne a donc critiqué ses propos.

« La Fédération ivoirienne de football déplore cette façon de procéder. C’est pourquoi elle s’est empressée d’adresser à la CAF un courrier à ce sujet », peut-on lire dans un communiqué officiel.

Par DW

Commentaires de Facebook
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!