A la UneActualitéAfriqueSécurité
A la Une

Nigeria : Boko Haram envahit deux bases militaires

Le groupe jihadiste Boko Haram a attaqué deux bases militaires dans le nord-est du Nigeria, dans la nuit de mercredi à jeudi, dans le cadre d'une offensive pour le contrôle de la ville stratégique de Baga, sur le lac Tchad, ont révélé jeudi des sources militaires.

Des combattants du groupe de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP), une faction de Boko Haram affiliée aux jihadistes de l’Etat islamique, ont envahi une base navale et un poste de la Force multinationale mixte (MNJTF) à Baga, après une âpre bataille, ont indiqué ces sources à l’AFP.

Boko Haram a à plusieurs reprises attaqué ces derniers mois des bases militaires dans la région.

Des combattants à bord de plusieurs véhicules ont pris d’assaut Baga et une fusillade intense a éclaté entre eux et les militaires à la base de la MNJTF qui accueille des unités du Nigeria, du Niger, du Tchad et du Cameroun.

Les insurgés ont aussi attaqué une base navale à Mile 3, à environ cinq kilomètres de Baga, a indiqué à l’AFP une source militaire sous le couvert de l’anonymat.

« Les troupes ont été submergées et contraintes de battre en retraite », selon cette source. Les assaillants se sont emparés de « camions militaires, de munitions et de nombreux lance-roquettes de la base ».

Les militaires des deux bases se sont repliés sur une autre base navale, à Fish Dam, sur les rives du lac Tchad, a précisé la source militaire. Bien sécurisée, cette base a résisté à plusieurs tentatives d’intrusion de Boko Haram, a-t-elle ajouté.


>> Lire aussi – Emmanuel Macron et Idriss Déby « très inquiets » sur Boko Haram


Les jihadistes se sont alors retirés et les militaires ont décidé de ne pas les pourchasser pour ne pas risquer d’être pris dans une embuscade, une stratégie souvent employée par Boko Haram, a déclaré le responsable militaire.

Le porte-parole de l’armée nigériane Sani Usman a confirmé ces combats, précisant dans un communiqué que l’offensive avait débuté vers 19H00 locales (1800 GMT), duré toute la nuit et fait un mort parmi le personnel de la Marine.

Des renforts militaires sont à la poursuite des combattants de Boko Haram, a-t-il ajouté.

Des habitants de la capitale régionale, Maiduguri, ont indiqué avoir vu six avions de combat voler jeudi vers Baga.

En janvier 2015, Boko Haram avait envahi la base de la MNJTF et pris le contrôle de Baga après avoir tué des centaines d’habitants et en avoir contraint des milliers à s’enfuir à Maiduguri.


>> Lire aussi – Boko Haram : trois morts dans un attentat à Madahoya dans l’Extrême-Nord du Cameroun


La ville avait ensuite été reprise mais les jihadistes continuent d’attaquer l’armée et les civils dans cette zone qui est un bastion de l’ISWAP.

L’insurrection jihadiste, qui a débuté au Nigeria en 2009, a fait au moins 27.000 morts et provoqué une grave crise humanitaire avec 1,8 million de déplacés.

Par AFP/VOA Afrique

Commentaires de Facebook
Via
VOA Afrique
Source
AFP
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!