ActualitéEntreprise
A la Une

Au Cameroun, plus de 140 compagnies de transport interurbain exercent dans la clandestinité

Selon un communiqué rendu public le 2 janvier 2019 par le ministre camerounais des Transports, Jean Ernest Ngallé Bibehé, un moratoire de 30 jours est accordé à plus de 140 compagnies de transport interurbain, afin de se conformer à la règlementation en vigueur, sous peine de fermeture de leurs agences.

A en croire le communiqué du ministère des Transports, un audit conduit par les services de ce département ministériel dans les 10 régions du Cameroun, a pu établir que ces compagnies exercent sans agréments valides et font donc de ce fait, du transport clandestin.


>> Lire aussi – Douala : 61% du transport urbain assuré par les mototaxis


Parmi les sociétés de transport ainsi épinglées, l’on retrouve l’immense majorité des grandes compagnies opérant sur les grands axes routiers du pays, excepté celles desservant les deux capitales camerounaises.

Par BRM

Commentaires de Facebook
Source
INVESTIR AU CAMEROUN
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!