ActualitéAudioEntretien
A la Une

Joseph Lea Ngoula : « Ce qu’il faut redouter c’est la tension identitaire »

L’arrestation de Maurice Kamto, le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun, MRC, fait resurgir des divisions ethniques. Le politologue Joseph Lea Ngoula redoute une exacerbation des tensions identitaires.

Le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) de Maurice Kamto, condamne fermement les interpellations politiques injustifiées selon ses dirigeants. Pour ces derniers, le but inavoué des arrestations est de décapiter le MRC et sa coalition gagnante autour de Maurice Kamto

Le leader du MRC Maurice Kamto, revendique toujours la victoire à la présidentielle d’octobre 2018 dont il est arrivé officiellement deuxième, derrière le président Paul Biya.

Le MRC est accusé d’être un parti composé uniquement des Bamilékés, l’ethnie du président de la formation politique.


>> Lire aussi – L’ONU demande le respect des libertés d’association et d’expression


Les Bamilékés sont très présents dans plusieurs secteurs stratégiques de l’économie camerounaise.

Ce dynamisme économique leur vaut des ressentiment ou préjugés. Et l’actuelle crise politique ne vient pas arranger les choses. Mais selon le politologue Joseph Lea Ngoula, la situation est instrumentalisée par certains hommes politiques.

Par Kossivi Tiassou

DW
Commentaires de Facebook
Source
DW
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité. Merci pour votre compréhension!